Recherche

Vie municipale

Horaires d'ouverture

Lundi9-12h15 - 14h-17h
Mardi9-12h15 - 16h-19h
MercrediFermé
Jeudi9-12h15 - 14h-17h
Vendredi9h-16h
Samedi9h-12h

Coordonnées

MAIRIE de VILLEBAROU
9, rue Maurice Pasquier
C.S. 2922 VILLEBAROU
41029 BLOIS CEDEX
Tél. 02.54.90.53.00

Le conseil municipal

Le conseil municipal de notre commune de Villebarou est composé de 23 membres.

Le maire :
Philippe MASSON

Les adjoints :
Thierry BIGOT
Laurence BUCCELLI
Mario CREUZET
Katia LE PALABE
Philippe BARRE
Martine VESIN

Les conseillers délégués:
Christine MESRINE
Dominique POIRRIER

Les conseillers municipaux :
Jérôme ARNOULT
Annie BAUCE
Jean Sébastien BEDU
Marc BUREAU
Michel COUPPE
Laurence DESROCHES
Christine EPIAIS
Paul GILLET
Samuel KERGROACH
Armelle MASSON
Nadia PAJOT
Perrine PETIT
Fatima PINTO DOS SANTOS
Violette RICTER


Rôle du Conseil Municipal :
Le conseil municipal, dont les membres sont élus au suffrage universel direct lors des élections municipales, représente les habitants. Ses attributions sont très larges depuis la loi de 1884 qui le charge de régler "par ses délibérations les affaires de la commune". Cette compétence s’étend à de nombreux domaines. Le conseil municipal donne son avis toutes les fois qu’il est requis par les textes ou par le représentant de l’État.

Il émet des vœux sur tous les sujets d’intérêt local : il vote le budget, approuve le compte administratif (budget exécuté), il est compétent pour créer et supprimer des services publics municipaux, pour décider des travaux, pour gérer le patrimoine communal, pour accorder des aides favorisant le développement économique.

Le conseil exerce ses compétences en adoptant des délibérations. Ce terme désigne ici les mesures votées. Il peut former des commissions disposant d’un pouvoir d’étude des dossiers.

Le conseil municipal doit se réunir au moins une fois par trimestre et l’ordre du jour, fixé par le maire, doit être communiqué avant le début de la séance. Celle-ci est ouverte au public sauf si l’assemblée décide le huis clos ou si le maire exerce son pouvoir de "police des séances", notamment en cas d’agitation, et restreint l’accès du public aux débats.

En cas de dysfonctionnement grave, le conseil municipal peut être dissous par décret en Conseil des ministres.

  Voir cet article au format PDF Imprimer cet article